L’indépendance de chacun

L’indépendance de chacun

Chez France Défi, l’indépendance est d’or. Si, dans un intérêt commun évident, valeurs et stratégies doivent être partagées, rien n’est imposé aux membres.

Dans le groupement France Défi, il n’y a aucun lien capitalistique, aucun engagement juridique de long terme. Chaque membre est un entrepreneur indépendant, libre de prendre ou de laisser les méthodes, outils, services, événements… proposés.
C’est à France Défi d’apporter les réponses attendues par ses membres et non l’inverse. Un beau challenge générateur d’innovation et de créativité.

Indépendants mais pas seuls

France Défi, ce sont des experts-comptables et des commissaires aux comptes qui ont à cœur de rester indépendants mais qui ne souhaitent pas être seuls dans leur exercice de chef d’entreprise et de professionnel.
Le groupement propose donc à la fois une réponse humaine, intellectuelle et matérielle, à dimension variable, selon les attentes de chacun. Son organisation et sa gouvernance sont en tous points construits pour préserver l’indépendance de ses membres et respecter les dispositions de l’article 22 du code de déontologie du commissariat aux comptes et la BPP sur les réseaux.

Pionnier et fédérateur

France Défi est membre fondateur et actif du CGCI, comité des groupements de cabinets indépendants, qui rassemble des organisations de cabinets d’expertise comptable et de commissaires aux comptes.
Par ses actions, le CGCI entend promouvoir et faire reconnaître toutes les formes d’organisation collective d’experts-comptables et commissaires aux comptes, qui souhaitent garder et préserver leur indépendance juridique, économique et patrimoniale, tout en bénéficiant des effets de mutualisations, intellectuelles et matérielles.
Les organisations membres du CGCI ont toutes mené leur analyse de positionnement au regard des dispositions de l’article 22 du code de déontologie du commissariat aux comptes et de la BPP sur les réseaux. Toutes en ont conclu qu’elles n’étaient pas qualifiables de réseau et pouvaient se définir comme des ONR, organisations non réseau.

Le CGCI est reconnu comme l’interlocuteur de référence de ce mode d’exercice, tant par le CSOEC que par la CNCC.
Ainsi, le conseil d’administration du CGCI, dont est membre France Défi, rencontre le président du CSOEC avant chaque session du conseil pour travailler sur l’actualité de la profession. Le conseil du CGCI a également été très actif au sein de la CNCC lors de l’élaboration de la BPP sur les réseaux avec le H3C.

Dans la même rubrique