Lionel Salembier

Lionel Salembier
Entrepreneur et vendeur dans l’âme

Entrepreneur ! Cela a toujours été la vocation de Lionel Salembier. « Car c’est la liberté, l’indépendance… ». Ce désir devenu réalité est né d’influences multiples : l’air de son temps – les années 1980 qui exaltaient la réussite des managers et des chefs d’entreprise –, les échanges avec son père banquier, l’enseignement d’un excellent professeur d’économie ou les émissions de René Tandon qui commentait sur TF1 les envolées de la Bourse de Paris…
Devenu expert-comptable et commissaire aux comptes par le jeu des études, il embrasse la profession avec passion car elle est à la croisée de ses intérêts. « C’est une excellente vigie sur l’économie et les entreprises ». En 1997, à 32 ans, nommé dirigeant associé au cabinet Audit Gestion Conseil, à Dijon, il participe déjà depuis deux ans aux travaux de France Défi : « ce qui m’anime c’est de travailler dans l’intérêt des autres. L’intérêt des clients, du cabinet, et des membres de France Défi. »

Le goût du challenge

Fin tennisman, il transpose son goût du challenge en talent pour la vente et le marketing. Aussi, après avoir contribué à quintupler la taille de son cabinet (qui compte désormais 7 associés et 75 collaborateurs), il entend bien mettre son énergie au service du Groupement, en tant que vice-président, en charge des dossiers de R&D relatifs à la fonction Vendre.
Car, entre France Défi et lui, l’harmonie est réelle. « Il y a quelques années, France Défi a choisi de travailler davantage sur la stratégie et la gouvernance des cabinets, on était totalement en phase ! » Et puis la méthode du groupement lui correspond parfaitement : « J’aime faire des expériences, aborder les choses autrement, voir ce qui marche… »
Alors désormais, tout l’enjeu pour Lionel Salembier, c’est de « faire en sorte que les jeunes générations de repreneurs de cabinets adhèrent à France Défi et aient envie d’y rester. Et pour cela il faut être utile ! »