Fondation Segeco, des valeurs et des actes

Fondation Segeco, des valeurs et des actes

Publié le 17 janvier 2017

Fort de ses 48 implantations, principalement en région Auvergne-Rhône-Alpes mais aussi à Toulouse et Paris, le cabinet Segeco (65 millions d’euros de chiffre d’affaires) a créé une fondation destinée à accompagner l’insertion professionnelle de jeunes en difficulté. Une initiative citoyenne forte et fédératrice.

L'inauguration de la fondation Segeco

Créer une fondation n’est pas un acte anodin. Le cabinet d’expertise comptable et de conseil Segeco,  en a fait l’expérience. Inaugurée en janvier 2015, la fondation Segeco a en effet  été un événement pour les 720 collaborateurs du groupe Segeco, membre de France Défi : «  Le projet de la fondation Segeco a peut être été une surprise pour beaucoup, reconnaît Jean-Loup Rogé, président de Segeco.  Nos collaborateurs savaient que les valeurs d’entraide et de solidarité avaient beaucoup d’importance dans notre entreprise mais ne s’attendaient pas pour autant à ce que nous structurions notre projet d’entreprise avec un axe fort sur une fondation. Je crois que cela a été globalement très bien accueilli. » C’est assez naturellement pourtant que la fondation a cristallisé les valeurs humanistes de l’entreprise en leur donnant une nouvelle dimension : celle de l’action. « Nous nous sommes dit qu’il fallait redonner du lien entre les gens qui ont un peu moins de chance et ceux qui en ont. Cela illustre nos valeurs de solidarité, d’adaptation. C’est dans cette optique que la fondation a été créée », explique Jean-Loup Rogé.

Doté d’un budget de 1,5 million d’euros, la fondation a pour but d’aider des jeunes de 15 à 30 ans en les accompagnant vers l’emploi afin de leur permettre de renouer avec la société qui les entoure. « Nous travaillons sur trois axes majeurs, explique Christine Arthaud, déléguée générale de la Fondation. L’aide à l’insertion scolaire pour des jeunes qui ont décroché depuis longtemps. L’accompagnement à l’insertion professionnelle plus classique pour ceux qui recherchent un emploi et n’ont pas de réseau. Enfin un troisième axe qui concerne l’aide à l’entreprenariat local pour des jeunes qui souhaitent construire un projet. »  En effet, à travers son action, la fondation espère participer au développement professionnel local autour d’une double ambition : d’une part, construire dans la durée des projets favorisant l’intégration professionnelle avec des associations partenaires. D’autre part, mettre à disposition les compétences de collaborateurs afin d’offrir du temps et des savoir-faire à destination des jeunes bénéficiaires de la fondation.

L’engagement personnel et la disponibilité des collaborateurs du cabinet constituent une des clefs de la réussite de la fondation. Qu’il s’agisse de parrainer un jeune ou bien d’animer des ateliers, les collaborateurs participent volontairement à la fondation sous forme de mécénat. « La fondation donne la possibilité aux collaborateurs de se tourner vers d’autres domaines de compétences que ceux qu’ils maîtrisent. Elle ouvre sur la relation d’aide, expérience extrêmement forte. In fine, cela se traduit par une certaine fierté, à la fois collective et personnelle », relève Christine Arthaud. Dans plusieurs entités du groupe, des relais vont être animés par des collaborateurs afin que la fondation soit active sur l’ensemble des territoires jalonnés par le Groupe Segeco. « Nous sommes une entreprise en perpétuelle évolution. Créer une fondation est le moyen de mettre en place un lien permanent renforçant le sentiment d’appartenance au groupe. La fondation est un repère au sein de Segeco. »

Aujourd’hui, la fondation peut se réjouir de compter 29 jeunes réinsérés. Christine Arthaud garde néanmoins la tête froide : « Cela peut sembler modeste mais il faut ramener ce chiffre à notre dimension. Il faut rester prudent : ces résultats doivent s’inscrire dans la durée pour que nous puissions parler de succès ». Pour la déléguée générale de la Fondation, la réussite de la Fondation est aussi attestée par l’implication des collaborateurs et leur satisfaction de participer à cette initiative. L’année 2017 sera marquée par  la volonté de faire perdurer cette belle dynamique «  Notre premier objectif est d’ouvrir des relais fondation sur l’ensemble des espaces Segeco. Nous allons aussi mener un projet ambitieux en partenariat avec l’association les Cités d’Or ». Une initiative citoyenne bénéfique pour tous qui pourrait susciter des émules.