Comment redresser la France en 5 chiffres

Comment redresser la France en 5 chiffres

Publié le 4 avril 2016

Je propose un programme novateur  qui tient en 5 chiffres : 10, 25, 50 et double 0 Explications: 10 comme 10% taux unique de tva quels que soient les produits car aujourd’hui tout est utile et du point de vue fiscal cela est facilement contrôlable 25 comme 25% taux unique de retenue à la source […]

Christian ROTUREAU Expert-comptable et commissaire aux comptes

Je propose un programme novateur  qui tient en 5 chiffres :

10, 25, 50 et double 0

Explications:

  • 10 comme 10% taux unique de tva quels que soient les produits car aujourd’hui tout est utile et du point de vue fiscal cela est facilement contrôlable
  • 25 comme 25% taux unique de retenue à la source sur les revenus du travail et suppression de la réduction bas salaires. Il faut encourager l’envie de travailler plus et de gagner plus. Une société qui gagne est une société qui élève son niveau de vie. Actuellement, le nivellement se fait par le bas.
  • 50 comme 50% taux unique de retenue à la source sur les revenus du capital car il est immoral aujourd’hui de gagner 1M d’euros en 2 minutes uniquement par la spéculation pendant qu’un père de famille de 4 enfants peut gagner péniblement en travaillant à la chaîne 9.43 € brut de l’heure
  • 0 comme 0 droits de donation car il faut encourager la redistribution des gains aux générations qui consomment ce qui produira à nouveau des rentrées type tva ou retenue à la source.
  • 0 comme 0 espèces. Bien sûr, cela ne peut se faire du jour au lendemain. Mais programmer dans le temps, les banques participant à l’effort en proposant la CB gratuite pour tous, cela aurait des impacts très importants et très positifs. Quelques exemples (diminution des vols et trafic de drogue, limitation des abus en matière de dépendance, solidarité envers les plus démunis plus concrète, traçabilité des opérations)

L’ensemble de ce programme nécessite d’être porté par la suite à l’échelle européenne et correspond aux valeurs de la république :

Liberté

Egalité

Fraternité

 

Pour une croissance durable.

Je suis à votre disposition pour échanger et vous apporter les compléments nécessaires, ceci étant un résumé.

Salutations distinguées

Christian ROTUREAU

Audit et Conseils, Sarlat

Publié le 5 avril 2016 SALEMBIER Expert Comptable, membre de France Défi

Commentaires de Lionel Salembier

Le billet de notre confrère et amis Christian ROTUREAU a le mérite de placer la politique fiscale sous le signe de la simplification en partant du constat, démontré d’ailleurs par l’économiste californien LAFFER que les « hauts taux tuent les totaux »J’émettrais toutefois 2 remarques : Une politique fiscale s’apprécie sur ses deux jambes : le volet recettes, Christian ROTUREAU l’aborde, c’est la première jambe mais également le volet dépenses, la deuxième jambe : en clair, ne faut-il pas d’abord réformer notre système de dépenses et de redistribution avant de penser à reformer la collecte de l’impôt ?Deuxième remarque : à l’heure de la mondialisation et de l’ubérisation toute réforme fiscale franco-française n’est- elle pas vouée à l’échec sans l’assentiment de nos partenaires; ne faudrait-il pas porter le débat au niveau européen plutôt que de faire cavalier seul ? Et si l’Europe est trop vaste, ne faudrait-il pas tout d’abord discuter avec nos plus proches voisins ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Dans la même rubrique